Je vous donne rendez-vous

La lune était pleine ce soir et distillait de sa lumière , juste ce qu’il fallait pour que l’on en devine les contours de la pièce, ses nuances, son intérieur.

En s’approchant de la vitre, Roxane contemplait l’eau et les reflets d’un ciel peu chargé qui offraient de nombreuses variantes aux nuages. Elle aimait s’attarder à la contemplation, écouter son souffle paisible, calme comme les eaux du canal.

Elle s’attachait à l’expertise de son intériorité. Que ressentait-elle dans ce moment de vide, qui pourtant n’était jamais plus rempli de sa vie?

Ces moments de solitude sont essentiels pour recharger les rêves de nos matins frileux.

C’était bientôt le 31 décembre, une nouvelle année offrirait ses promesses et sa respiration.

Roxane se sentait pleine comme l’astre qui l’attirait vers lui.

Dans les moindres recoins de son être fourmillait la vie.

Le bonheur résulte parfois de cette accumulation de petits riens et de cette conscience d’être présent à l’instant, vivant.

Sentir simplement le cours du sang circuler dans les veines, la chaleur et la brûlure du coeur.

Les vibrations du corps sans manque ni besoin, pas même la souffrance, sont cadeaux.

Être, exister dans ce moment de paix quand tout s’anime dehors;garder alors la conscience naturelle de son souffle.

« Tout fonctionne en moi » pensait-elle.

Cette année s’était déroulée si vite. Irrégulière, comme un accordéon tantôt retenant les élans, pour mieux les laisser s’épanouir ou s’évanouir. La vie est élastique.

Quand certains évoquent leur peur de vieillir, Roxane apprécie le luxe de vivre encore.

Il se posait toujours en elle la question de l’urgence de vivre, de s’accomplir; une obsession presque dans la quête du temps. Elle pensait qu’elle n’aurait jamais assez d’une vie pour faire tout ce qu’elle avait à faire, jamais assez d’années pour accomplir ses projets, pas assez de journées pour aimer…

Il était temps sous ce clair de lune de se poser les bonnes questions, de lâcher prise. Elle s’amusait de cette expression à la mode et peut-être un peu juste.

Être pleinement dans l’instant comme cette lune ce soir.

Roxane s’ordonnait de se libérer des peurs et des contraintes, des règles inculquées, qui souvent ne sont que de simples réassurances.

Cette année passée était l’une de celles épargnées des drames de l’existence, riches de rêves, de rencontres et de joie.

Dans une seconde un jour

Promesses d’éternité

Dans nos nuits et nos rêves

En seuls instants de trêve

Je vous donne rendez-vous

Carole HERSENT

Publicités